France
Skip navigation links
Frais de livraison offerts pour toute commande supérieure à 30€.

inReach : le 3000ème SOS

Guillaume Hullin est un français, travailleur indépendant en informatique et salarié d’une église à Malmö en Suède. Il part souvent dans la nature pour se changer les idées, se sentir plus autonome et pour revenir au travail régénéré.

Au cours de ses randonnées, Guillaume partage ses expériences à l’aide de vidéos, de photos et de son carnet de voyage sur le web : « Je veux partager mes expériences pour que d’autres puissent en bénéficier », a déclaré Guillaume.

En octobre 2018, il est parti avec son sac à dos pour une longue expédition afin de découvrir la beauté des paysages suédois en automne et partager des vidéos pour offrir aux internautes une expérience directe des sentiers de la région, leur permettant ainsi de savoir à quoi ils peuvent s’attendre à cette période de l’année s’ils se lancent dans une telle aventure. Il n’avait pas réalisé qu’une des leçons de son expédition serait que les conditions météorologiques peuvent être imprévisibles au début de l’automne.

Définir un plan de communication de sécurité

Guillaume a choisi un système de communication par satellite inReach® pour rester en contact avec sa fiancée pendant son voyage, et il a partagé son parcours et ses messages sur une page MapShare™ pour informer ses amis et sa famille au cours de son voyage. Pour Guillaume, « c’est une façon agréable et utile de partager le voyage. Recevoir des messages est également très précieux, en particulier si vous restez bloqué au même endroit pendant plusieurs jours. »

Il a également établi un plan pour envoyer un message de sécurité à une heure précise de la journée à son contact d’urgence, un ami proche en Suède qui est un randonneur expérimenté et a déjà conduit une équipe de recherche et de secours. Si un message de sécurité n’était pas reçu, son contact d’urgence pouvait alerter les équipes de recherche et de secours après un délai défini (sachant que le contact pouvait changer de plan s’il savait que Guillaume se trouvait dans une zone dangereuse ce jour-là).

Au cours de son périple, Guillaume a apprécié la possibilité de recevoir sur son appareil inReach des messages de randonneurs rencontrés sur son chemin pour l’informer qu’ils étaient bien rentrés. Il a également utilisé son appareil pour envoyer des messages à l’épouse d’un randonneur qui l’avait accompagné pendant quelques jours. « Elle a été très surprise de recevoir le message » a déclaré Guillaume, « mais heureuse d’apprendre que son mari risquait d’être retardé par une tempête qui pourrait le retarder d’un jour. »

inReach devient essentiel à un moment critique

Guillaume, un citoyen français, a apprécié qu’en Suède, chacun est libre de circuler et de camper pratiquement n’importe où. Il a également pris conscience du danger potentiel des montagnes, en particulier hors saison. C’est pourquoi, dans l’approche de son voyage, il s’est préparé au pire tout en espérant le meilleur. Cependant, lorsqu’il a atteint le parc national de Sarek, il était clair que l’hiver arrivait en avance et que la neige risquait de devenir un problème. La météo changeante et la décision de ne pas porter des chaussures de neige dans cette partie de son trek ont été des obstacles qui se sont avérés être difficiles à surmonter.

« À plusieurs occasions, mon contact d’urgence a estimé qu’il serait nécessaire de m’extraire lorsque j’étais bloqué dans une tempête de neige en montagne » raconte Guillaume. « Il avait raison dans le sens où j’étais pris au piège. Mais j’étais équipé pour résister aux conditions extrêmes et souhaitais attendre quelques jours pour que la neige fonde. »

Cependant, après 5 jours au même endroit à attendre une amélioration des conditions météorologiques, Guillaume commençait à épuiser ses réserves de nourriture. Il a tenté plusieurs fois d’avancer, mais ses pieds s’enfonçaient profondément dans la neige à chaque pas. Il savait également que les services météo prévoyaient une tempête dans moins de 24 heures. (Guillaume nous explique son état d’esprit et la situation dans cette vidéo Facebook.)

Il a déclenché un SOS autour de 14h30. GEOS a répondu en 2 minutes, et Guillaume a signalé qu’il était bloqué mais pouvait encore tenir un ou deux jours avant d’être à court de nourriture. Une minute plus tard, GEOS a confirmé sa situation et a indiqué qu’ils étudiaient un plan d’action.

Guillaume est resté en sécurité dans sa tente et a placé un drapeau français à l’extérieur afin de permettre aux secours de le repérer. Moins de 2 heures plus tard, Guillaume a reçu un message indiquant que la police suédoise arriverait rapidement par hélicoptère.

Selon Guillaume, « La communication avec GEOS et la police a été excellente. L’extraction a été plus rapide que ce que je pensais, compte tenu de ma localisation ». Il a également indiqué que le pilote d’hélicoptère était étonné de la précision de la localisation GPS de son appareil inReach. « Il a parcouru la vallée en me cherchant parce que, généralement, la position GPS peut être approximative. Mais il m’a dit qu’il aurait pu simplement utiliser la localisation GPS qui lui avait été communiquée (par GEOS) pour savoir exactement où j’étais! »

Après l’évacuation, Guillaume s’est réapprovisionné et a ensuite continué sa randonnée en Suède. Vous pouvez suivre ses aventures sur sa page MapShare, Instagram® ou Facebook®, ou regarder ses vidéos relatant ses voyages sur sa chaîne YouTube®.

Note 1 : pour accéder au réseau satellitaire Iridium pour le suivi en temps réel et la messagerie, y compris les fonctionnalités de SOS, vous devez disposer d’un abonnement au service satellitaire en cours de validité.
Note 2 : dans certaines juridictions, l’utilisation d’appareils de communication par satellite est réglementée ou interdite. Il relève de la responsabilité de l’utilisateur de s’informer et de respecter la législation en vigueur dans les juridictions où il a l’intention d’utiliser l’appareil.
Partager.