A la conquête de la plus haute montagne dans la région la plus froide du globe

Vous imagineriez-vous escalader la plus haute montagne dans la région inhabitée la plus froide sur terre ? C’est l’exploit que Simone Moro et Tamara Lunger ont réalisé.

Lors de la première ascension hivernale du mont Pobeda (Gora Pobeda), situé en Sibérie, au niveau du cercle polaire arctique, Simone et Tamara ont atteint le sommet en seulement 7 heures, ce 11 février 2018, en parcourant 27,3 km et 2047 m de dénivelé. Il s’agit d’une ascension longue, abrupte et technique.

« Il a neigé toute la journée, mais heureusement, la visibilité était bonne. Il faisait froid, mais la couverture nuageuse nous a aidé en nous préservant des températures extrêmes. Les conditions au sommet étaient un vent faible et une température entre -30 et -35 °C, mais sur la durée de l’expédition, nous avons connu des températures allant jusqu’à -50 °C ! Notre ascension non-stop en style alpin avait pour but d’éviter de passer la nuit dans des conditions potentiellement extrêmes », a déclaré Simone.

Les monts Tcherski en Sibérie sont situés dans une région extrêmement isolée de la Sibérie, qui connaît des températures pouvant descendre jusqu’à -70 °C, ce qui signifie que le voyage jusqu’au mont Pobeda a été presque aussi épique que l’ascension elle-même : Deux vols, un voyage en voiture de 350 km sur une rivière gelée d’Oust-Nera à Sasyr, suivi d’un transport en motoneige jusqu’à un village d’éleveurs de rennes et du parcours final en traîneau tracté par des rennes jusqu’à la base de Gora Pobeda.

Pour les aider dans cette aventure extraordinaire, Simone et Tamara étaient équipés d’un Garmin inReach qui, comme le décrit Simone, « nous permet d’envoyer notre position, des messages de texte, des e-mails et de mettre à jour brièvement nos pages Facebook et Twitter ou d’envoyer un SOS dans le cas où nous devons faire appel aux secours », ainsi qu’une caméra VIRB Ultra 30 pour enregistrer leur arrivée au sommet !

Pour en savoir plus sur l’expédition de Simone et Tamara, cliquez ici.

Partager.