France
Skip navigation links

Rencontre avec le Tour de France à Pied

Voilà presque 8 mois qu’Aurélie et Laurent ont débuté leur Tour de France à Pied. Partis de la Plage De Leffrinckoucke au nord de Dunkerque le 13 août dernier, ils ne vont pas tarder à arriver à Marseille ! Nous leur avons posé quelques questions sur cette formidable aventure humaine. Rencontre.

Voilà presque 8 mois qu’Aurélie et Laurent ont débuté leur Tour de France à Pied. Partis de la Plage De Leffrinckoucke au nord de Dunkerque le 13 août dernier, ils ne vont pas tarder à arriver à Marseille ! Nous leur avons posé quelques questions sur cette formidable aventure humaine. Rencontre.

420456_370374622993059_240298142667375_1140203_1208512294_n (1)

Garmin : Bonjour à tous les deux. Pourriez-vous vous présenter ?

Laurent : Aurélie et moi nous sommes rencontrés au travers d’une passion commune : le voyage. Aurélie a fait de nombreux voyages humanitaires au Pérou, en Amérique Latine ou encore en Inde. Quant à moi, j’ai voyagé sur les grandes routes historiques comme le Qhapaq Ñan, la  « Route Royale » des Incas, cachée au cœur de la cordillère des Andes. Nous avons pas mal baroudé chacun de notre côté avant notre rencontre. Je marche depuis une bonne douzaine d’années quand même ! 

Garmin : Est-ce votre premier projet de la sorte ensemble ?

Aurélie : Il s’agit de notre premier projet commun ! J’avais vraiment envie de rejoindre Laurent dans ses voyages, de vivre exclusivement de voyages et pas seulement de temps en temps. J’y ai vraiment pris goût et Laurent, à l’initiative du Tour de France à Pied, n’a pas mis longtemps à me convaincre. Nous avons tous les deux lâché notre travail et notre train-train quotidien à Paris pour partir dans cette aventure.

Laurent : Tout le monde a été emballé dès le départ et notamment nos partenaires Thalassa et Terres d’Aventures. L’idée de ce voyage solidaire au profit d’Handicap International a beaucoup séduit ! 

Garmin : Quels sont vos objectifs ?

Laurent : Avant tout l’aventure humaine ! Il y a bien évidemment la dimension solidaire avec déjà 6 000 € collectés et ce défi physique de 8 000 km à parcourir. Mais nous souhaitons avant tout faire de belles rencontres. Nous avons déjà beaucoup de belles histoires à raconter dans le livre que nous publierons à la fin de l’aventure. La dimension éducative est elle aussi très importante. Nous intervenons dans les écoles pour expliquer notre travail et ce qu’est La France à Pied. Les enfants sont vraiment passionnés par ce voyage, et cela jusque dans les moindres détails : un enfant nous a même demandé comment nous faisions pipi sur les sentiers !

Aurélie : J’aimerais ajouter que le fait de vivre cette aventure tous les deux compte beaucoup. Et aussi découvrir la France qu’on connaît très peu finalement, et surtout la rendre accessible aux autres. 

Garmin : Quels sont les plus beaux moments de cette aventure jusqu’ici ?

Aurélie : Sans hésiter, la chaîne de cœur qui se construit autour de ce projet. Ce qui est frappant sur les frontières, loin des centres urbains, c’est que les habitants sont réellement accueillants. Ils vivent isolés par choix, mais ils viennent facilement à votre rencontre pour vous aider. Je retiens notre rencontre avec Emmanuel, un passionné de la Baie de Somme, ingénieur agronome et totalement investi dans les causes environnementales. Ou encore celle de Luc, un guide incontournable de la Baie St Michel. Je pense que les gens sont sensibles à cette aventure en couple, et ils viennent partager notre moment, une partie de notre voyage. Le Tour de France à Pied est une idée toute simple, jamais réalisée, alors cela touche tout le monde, je pense.

Laurent : C’est beau la France ! Je connaissais très mal notre pays car je me suis surtout baladé à l’étranger. C’est surprenant de voir à quel point, la France regorge d’espaces naturels aussi beaux. Cela me rappelle plein d’endroits ailleurs dans le monde. 

Garmin : Quels produits Garmin utilisez-vous ?

Laurent : J’utilise un Oregon 550T. Je dis « je » car Aurélie ne l’utilise pas beaucoup. En fait, il s’agit du GPS que j’utilisais déjà lorsque j’avais fait la Route des Incas. Ce GPS est remarquable de part son niveau de détail en fond de carte ! Nous préparons et organisons notre route chaque soir sur des cartes à grande échelle, mais avec l’Oregon 550T, nous sommes totalement sécurisés une fois sur les sentiers.

Aurélie : Il est vrai que j’utilise très peu le GPS car je ne suis pas super à l’aise dans la géolocalisation. Je dois néanmoins avouer que ce GPS est très résistant, et pourtant nous lui en faisons voir de toutes les couleurs ! L’Oregon est facile à utiliser et il tient bien dans la main. 

Garmin : Et après ? Appréhendez-vous le retour à la « vraie vie » ?

Laurent : Pas du tout, nous avons plein de projets qui arrivent. On repartira bien vite une fois le Tour de France à Pied bouclé ! La différence est qu’aujourd’hui on sera toujours à fond dans l’humanitaire !

Sachez que par ailleurs, qu’Aurélie et Laurent recherchent des logements d’un soir tout au long de leur parcours. Si vous habitez à proximité des frontières françaises, ils passeront forcément près de chez vous. Pour proposer votre aide, il vous suffit de remplir ce court formulaire et ils prendront contact avez vous rapidement.

Seriez-vous tenté par une telle aventure ? N’hésitez pas à les suivre et les encourager sur leur page Facebook ou leur compte Twitter pour être informé de leur passage près de chez vous. Et n’hésitez pas à parcourir quelques kilomètres avec eux, Aurélie et Laurent seront forcément heureux de vous rencontrer.

Aurélie et Laurent vous remercient de votre soutien :

 

Retrouvez toutes les photos de leur voyage

Suivez leur périple au jour le jour

Partager.