France
Skip navigation links
Frais de livraison offerts pour toute commande supérieure à 30€.

La digitalisation de l’automobile

Se divertir tout en laissant sa voiture nous mener à bon port, est-ce que ce n’est pas ça, le déplacement de demain ? Cette marche en avant a déjà commencé et nous nous sommes penchés sur quelques initiatives qui pourraient changer notre pratique du volant dans les prochaines années !

Au cœur de la ville connectée

70% de la population de l’Union Européenne vit en ville et les problèmes liés aux déplacements et à la pollution ne font qu’empirer. Les initiatives pour la mobilité urbaine sont de plus en plus nombreuses pour faire évoluer la ville mais aussi la voiture.

Au sein de la ville connectée, l’auto partage de véhicules électriques en libre service se développe lui aussi largement, avec déjà plus d’une dizaine de villes en France qui utilisent un concept similaire à l’Autolib implémenté à Paris.

Dans cette dynamique, Garmin participe lui aussi au passage vers une ville encore plus connectée avec sa plateforme multimédia K2, un système de navigation complètement intégré faisant appel à plusieurs écrans et à un ingénieux dispositif de commande tactile très intuitif. Une plateforme qui se verra qui plus est enrichie en 2014 avec de nouvelles fonctionnalités et une interface utilisateur repensée, faisant de celle-ci un véritable cockpit digital.

Voiture co

©Håkan Dahlström

 

L’autoroute : un espace de détente

Depuis l’annonce d’une voiture sans chauffeur en 2010, Google a déclaré la guerre aux constructeurs automobiles sur le terrain de la conduite autonome. Par exemple, Volvo prévoit de mettre en circulation en 2017 des véhicules autonomes sur des parcours déterminés. L’objectif étant de se concentrer sur les moments les plus ennuyeux de la conduite, ainsi, l’autoroute pourrait devenir un espace de détente voire de divertissement.

De plus, au sein de la voiture autonome, les capteurs adapteront la conduite en toutes circonstances, ce qui apportera sécurité et assistance aux passagers, améliorant ainsi la sécurité routière. 

En attendant la commercialisation des premières voitures autonomes, de nombreuses applications verront le jour avec la sortie dès 2016 d’« assistants de vitalité » qui détecteront l’assoupissement et la fatigue du conducteur.

Voiture co 2

 ©Saturne

 

La voiture accessoire du Smartphone ?

Dans une optique d’accéder aux contenus de son Smartphone, Apple et Google multiplient les partenariats afin de rendre disponible leurs interfaces respectives depuis le tableau de bord de sa voiture. Ainsi, le projet  « iOS in the car », introduit avec iOS7, permet de contrôler par commande vocale ses listes de lectures iTunes, son service de messagerie et sa navigation. Le service sera bientôt disponible grâce à la nouvelle mise à jour du logiciel.

Dans la même lignée, Google a signé un partenariat avec Audi, General Motors, Honda et Hyundai. L’ « Open Automotive Alliance » intégrant le système d’exploitation Android donne au conducteur l’accès à toutes les fonctionnalités de son Smartphone.

 

La véritable performance de la voiture de demain ne se compte plus en vitesse, dorénavant la médaille sera attribuée à celle qui se « connectera » le plus et qui offrira le plus de divertissement, laissant peu à peu son conducteur devenir simple passager. 

Partager.