Skip navigation links

Cycling Dynamics (analyse du pédalage) et mesures physiologiques

Aero Testing. En savoir plus.En surveillant certains aspects clés de l’évolution de votre condition physique et de vos performances en cyclisme, vous pouvez évaluer plus facilement votre niveau de performances et comprendre ce que vous devez faire pour maintenir votre niveau ou l’améliorer. Certains appareils Garmin recueillent des données pendant que vous pédalez afin que vous puissiez profiter de métriques de cyclisme (Cycling Dynamics) et de mesures physiologiques utiles. Notez que pour obtenir certaines métriques, vous devez disposer de capteurs supplémentaires, comme un capteur de puissance et de fréquence cardiaque. Cette page a été conçue pour vous aider à mieux comprendre les statistiques fournies par votre appareil. Vous ne savez pas comment traduire certaines données ? Alors, poursuivez votre lecture et découvrez nos conseils.

Mesures physiologiques

Statut d'entraînement

Le statut d’entraînement vous offre une vue d’ensemble de vos habitudes d’entraînement sur le long terme. Vous obtenez ainsi des informations précieuses sur l’efficacité de votre entraînement.

Écran d'un Edge affichant le statut d'entraînement. Fourni par Firstbeat, le calcul repose sur plusieurs aspects de votre physiologie. L’évolution de votre condition physique (votre VO2 max), votre charge d’entraînement actuelle (7 jours) et toute modification de celle-ci sont prises en compte pour vous conseiller et vous aider à prendre les meilleures décisions au sujet de vos entraînements.

Autrement dit, lorsque vous arrêtez de vous entraîner, votre condition physique se dégrade, mais en fonction de votre charge d’entraînement précédente, une pause dans votre programme habituel peut en fait mener à une amélioration de votre condition physique. De la même manière, un entraînement intensif et régulier est censé améliorer votre condition physique, mais attention, car si vous dépassez trop souvent vos limites, votre condition physique risque de baisser en réaction au surentraînement.

Imaginez par exemple que vous avez suivi un entraînement régulier pendant un certain nombre de semaines et que votre condition physique s’améliore, malgré quelques petites irrégularités quotidiennes. Cette tendance est automatiquement détectée par votre appareil et votre entraînement actuel sera considéré comme « productif ». Au contraire, vous pourriez vous entraîner très dur et observer une baisse de votre condition physique. Dans ce cas, votre entraînement serait « trop soutenu » et votre appareil vous recommanderait de vous reposer.

Voici les différents statuts d’entraînement :

Écran d'un Edge affichant la définition des différents statuts d'entraînement. Pic – Vous réunissez les conditions idéales pour participer à une course. Vous avez récemment réduit votre charge d’entraînement et vous avez permis à votre corps de se reposer et de récupérer de vos précédents entraînements. Ce statut d’entraînement optimal ne peut être maintenu que pendant une courte période.

Productif – Continuez comme ça ! Votre charge d’entraînement actuelle vous permet d’améliorer votre condition physique. N’oubliez pas de prévoir des périodes de récupération pendant vos entraînements pour maintenir votre condition physique.

Maintien – Votre charge d’entraînement actuelle est suffisante pour maintenir votre niveau physique. Pour vous améliorer, essayez de varier vos entraînements ou d’augmenter le volume d’entraînement.

Récupération – Une charge d’entraînement plus faible permet à votre corps de récupérer, ce qui constitue une étape essentielle pendant les périodes d’entraînement intensif. Quand vous vous sentez à nouveau prêt, vous pouvez reprendre une charge d’entraînement plus élevée.

Non productif – Votre charge d’entraînement est à un bon niveau, mais votre condition physique diminue. Votre corps a peut-être du mal à récupérer. Assurez-vous de faire attention à votre état de santé général, notamment à votre niveau de stress, à votre alimentation et à votre repos.

Désentraînement – Vous avez diminué significativement la fréquence de vos entraînements pendant une semaine ou plus. Cela affecte votre condition physique. Essayez d’augmenter votre charge d’entraînement pour voir des améliorations.

Effort trop soutenu – Votre charge d’entraînement est très élevée et contre-productive. Votre corps doit se reposer. Vous devriez laisser à votre corps le temps de récupérer en ajoutant des entraînements plus faciles à votre planning.

Aucun statut – Vous devez établir un historique d’entraînement d’une semaine ou deux, comprenant des activités récentes avec données de VO2 max., pour que nous puissions déterminer votre statut d’entraînement.

VO2 max.

Écran d'appareil Edge affichant la VO2 max La VO2 Max est la mesure qui définit la condition physique cardiorespiratoire et la capacité de performance aérobie. La possibilité de consulter votre niveau de forme physique actuel et de suivre les changements au fil du temps révolutionne les règles du jeu. Cette approche peut vous aider à fixer des objectifs adaptés à vos besoins, à évaluer vos progrès et à déterminer l’efficacité de votre entraînement. Elle permet également de trouver la motivation dont vous avez besoin pour continuer vos efforts et atteindre vos objectifs.

L’outil d’analyse Firstbeat intégré à votre montre ou votre compteur GPS de vélo Garmin estime de manière fiable votre VO2 Max. en identifiant, analysant et interprétant des données de performance significatives pendant votre trajet. La puissance que vous générez est placée dans le contexte des efforts fournis par votre corps pour produire votre performance. La relation entre les charges de travail internes et externes (intensité de l’effort par rapport aux watts enregistrés par votre mesureur de puissance) est majoritairement linéaire et stable. Pour générer davantage de puissance, votre corps doit réaliser davantage d’efforts.

Une fonction d’analyse intelligente capable de reconnaître les données utiles garantit que seules les parties les plus pertinentes de vos performances sont utilisées pour évaluer votre condition physique. En termes pratiques, cela signifie que vous n’avez pas à vous inquiéter des accélérations, ralentissements, montées, descentes ou si vous vous arrêtez à un carrefour. Vous effectuez votre échauffement, votre récupération et votre trajet comme vous le feriez normalement, sans aucun protocole de test d’aptitude physique particulier.

Mesurée en termes de VO2 Max, votre condition physique combinée aux informations de votre historique d’activités fournissent un contexte extrêmement utile pour la personnalisation du retour d’informations sur les effets de l’entraînement, l’estimation du temps de récupération, la définition de la plage optimale pour votre charge d’entraînement hebdomadaire et la détermination de votre statut d’entraînement actuel.

Cependant, dans certains environnements, votre corps doit déployer plus d’efforts que d’habitude pour maintenir la même puissance, par exemple, lorsque vous faites du vélo dans des conditions climatiques particulièrement chaudes et humides ou à haute altitude. Un certain nombres d’appareils Garmin récents peuvent reconnaître automatiquement une ou plusieurs de ces situations et comprendre comment vos données de performance en sont affectées.

En plus de vous permettre de déterminer la capacité de votre corps à s’adapter à l’environnement, la prise en compte de l’influence de l’environnement sur votre performance améliorent la fiabilité des autres métriques. Vous bénéficiez ainsi de retours d’informations plus pertinents pour un nombre croissant d’environnements difficiles.

Cela inclut, par exemple, les informations du statut d’entraînement, qui interprètent les variations de votre VO2 Max. en fonction de votre charge d’entraînement actuelle et de l’historique des activités. S’ils ne sont pas pris en compte, les effets d’un terrain accidenté ou une diminution mesurable de la performance aérobie en raison de l’altitude ou de la chaleur, pourraient indûment modifier votre statut d’entraînement en Non productif ou Effort trop soutenu.

Combien de temps faut-il pour s’acclimater à la chaleur et à l’humidité ?

La vitesse à laquelle votre corps s’acclimate aux températures élevées dépend de plusieurs facteurs. Un des facteurs déterminants est la différence qui existe entre les conditions auxquelles vous vous acclimatez et votre environnement habituel. L’adaptation est d’autant plus longue que le changement est important.

Il existe d’autres facteurs, comme la fréquence et la durée de vos séances d’entraînement, ainsi que le temps passé à l’extérieur dans le nouvel environnement. Les processus d’acclimatation sont provoqués par votre exposition directe à l’environnement.

Il est prouvé qu’une exposition quotidienne prolongée aux conditions climatiques difficiles en extérieur permet de s’y adapter dans un délai compris entre une et deux semaines seulement. Les athlètes ayant une valeur VO2 Max plus élevée s’adaptent généralement à des climats difficiles beaucoup plus rapidement, réduisant parfois la période d’acclimatation de moitié.

Adaptations physiologiques résultant de l’acclimatation

  • Amélioration de la transpiration
  • Amélioration de la microcirculation cutanée
  • Amélioration de la stabilité cardiovasculaire (capacité de maintenir la pression artérielle et le débit cardiaque)
  • Meilleur équilibre hydroélectrolytique
  • Diminution du taux métabolique

Temps de récupération

Écran d'un Edge affichant la VO2 max Donner à votre corps une chance de récupérer correctement vous assure de retirer le maximum de vos efforts en entraînement. Les risques de blessures et de conséquences sur le long terme liées à un entraînement excessif sont réduits.

Le temps de récupération est un compte à rebours qui indique quand vous êtes complètement rétabli et prêt à tirer parti d’un défi important. Ce compte à rebours est mis à jour à la fin de chaque activité. Le temps ajouté à votre chronomètre de récupération est déterminé par l’analyse de la durée et de l’intensité de votre activité physique enregistrée. Cette analyse est interprétée en fonction de votre condition physique actuelle et de votre historique d’activités.

Le temps restant sur votre compte à rebours au début d’une nouvelle activité est également pris en compte.

Dans la plupart des cas, le type de performance et le temps de récupération sont intimement liés, mais il se peut que parfois, pour pouvoir se rétablir entièrement, ce temps soit supérieur à la normale, par exemple, dans le cas d’une séance d’entraînement ou d’une course exceptionnellement difficiles, ou encore, quand votre charge d’entraînement de 7 jours augmente soudainement par rapport à la normale. Le choc d’une augmentation rapide de votre charge d’entraînement sur un court laps de temps peut produire une fatigue résiduelle, augmentant ainsi les risques de blessures et le temps nécessaire pour récupérer.

Une idée reçue largement répandue, mais néanmoins fausse, concernant le temps de récupération suggère un repos complet jusqu’à ce que le compte à rebours atteigne zéro. En fait, le temps de récupération est censé indiquer le temps qu’il vous reste avant d’être suffisamment rétabli pour effectuer une nouvelle séance d’entraînement intense. Bien souvent, une course ou une activité facile est acceptable, voire bénéfique, lorsque le temps de rétablissement est encore très long jusqu’à la récupération complète.

Le temps de récupération normalement requis après une séance d’entraînement est maintenant ajusté en fonction des nouvelles données du Training Effect et de la charge d’entraînement.

Charge d'entraînement

Écran d'appareil Edge affichant le cadran de charge d'entraînement. Qu’est-ce que la charge d’entraînement ?

La charge d’entraînement est une fonction basée sur l’EPOC qui vous aide à réaliser un suivi de l’effort combiné de toutes vos activités enregistrées avec les données de fréquence cardiaque. Votre ordinateur de vélo Edge, votre montre et la communauté sportive en ligne Garmin Connect™ vous proposent des vues de votre charge d’entraînement par activité (pour les appareils récents) et par période de 7 jours afin que vous puissiez voir l’impact immédiat de chaque activité ainsi que votre charge globale d’entraînement précise au cours de la dernière semaine. Votre charge d’entraînement régulière (4 semaines) est une mesure supplémentaire utilisée en interne pour le calcul d’autres paramètres tels que le statut d’entraînement et l’objectif de la charge d’entraînement.

EPOC est un acronyme d’Excess Post-exercise Oxygen Consumption (excès de consommation d’oxygène post-exercice). Il permet de mesurer l’impact de l’activité physique sur votre corps en termes de quantité de travail de récupération et d’adaptation nécessaire à votre organisme après une activité. C’est le travail que fournit votre corps pour rétablir une régulation dynamique, plus connue sous le nom d’homéostasie.

La consommation d’oxygène est un indicateur indirect de la quantité d’énergie que votre corps utilise pour se rétablir et mieux se préparer pour le prochain effort. Mesurer la quantité d’oxygène supérieure à la normale que votre corps utilise après une séance d’entraînement permet aux physiologistes et aux scientifiques spécialisés dans le sport de se faire une idée claire des effets sur l’organisme d’une activité.

L’outil d’analyse Firstbeat intégré à votre compteur Edge ou à votre montre permet de prédire l’accumulation d’EPOC en temps réel en analysant les données de pulsations cardiaques et en appliquant une modélisation mathématique avancée ainsi que la technologie d’apprentissage automatique.

Objectif de la charge d'entraînement

Pendant l’utilisation d’appareils compatibles, vos performances sont analysées en temps réel pour révéler l’impact physiologique de votre activité et comprendre les efforts impliqués dans la production de cet impact. Pour ce faire, il faut comprendre comment les diverses intensités et leurs variations soutiennent et provoquent les ajustements dans votre corps.

Charge d’entraînement anaérobie (en violet): Le nombre sur la rangée du haut et la barre de couleur qui l’accompagne indiquent quelle part de votre charge d’entraînement au cours des 4 dernières semaines est le résultat d’efforts anaérobies. La clé pour augmenter votre charge d’entraînement anaérobie est de faire des activités qui augmentent rapidement votre fréquence cardiaque. Il s’agit généralement de vagues d’effort de grande intensité qui sont soutenues sur des périodes allant de plusieurs secondes à quelques minutes à la fois, combinées à des intervalles de récupération d’intensité faible à modérée au cours desquels votre fréquence cardiaque diminue. L’intégration de séances d’entraînement fractionné de haute intensité (HIIT) à votre programme est un bon moyen de vous assurer que vous tirez suffisamment parti de votre charge d’entraînement basée sur les efforts anaérobies.

  • Exemple clé: Entraînements fractionnés

Charge d’entraînement aérobie élevée (en orange): Le nombre sur la rangée du milieu et la barre de couleur qui l’accompagne indiquent quelle part de votre charge d’entraînement au cours des 4 dernières semaines est le résultat d’une activité soutenue avec une intensité allant de modérément haute à haute. Il s’agit de la fatigue qui s’accumule lors d’efforts au cours desquels votre fréquence cardiaque a été particulièrement élevée. Votre niveau d’intensité est resté haut pendant quelques minutes, voire plus de 30 minutes, dans certains cas.

  • Exemple clé: Activités tempo

Charge d’entraînement aérobie faible (en bleu clair): Le nombre du bas et la barre de couleur qui l’accompagne indiquent quelle part de votre charge d’entraînement au cours des 4 dernières semaines est le résultat d’efforts soutenus de basse intensité. Il s’agit de la partie de votre charge d’entraînement qui s’accumule au cours des efforts de type « allure conversationnelle », ce qui signifie que vous travaillez tout en étant capable de parler et de maintenir une conversation.

  • Exemple clé: Longs parcours à vélo

Tirer le meilleur parti de l'objectif de la charge d'entraînement

L’écran de données sur l’objectif de la charge d’entraînement vous fournit non seulement une représentation graphique de la façon dont votre charge d’entraînement est répartie entre les trois principales catégories d’intensité, mais aussi un retour d’informations de qualité.

  • Déficitaire : vous manquez d’exercice dans une catégorie d’intensité d’entraînement.
  • Équilibré : votre entraînement est bien réparti sur différents niveaux d’intensité.
  • Focalisé : votre gamme d’entraînement est raisonnablement bien distribuée, mais elle est particulièrement focalisée dans un domaine.

En plus des trois catégories mentionnées ci-dessus, il est également possible d’obtenir un retour d’informations vous indiquant si votre charge d’entraînement globale est trop basse (« En dessous des objectifs ») ou trop haute (« Au-dessus des objectifs »).

Pour atteindre une charge d’entraînement équilibrée, vous devez vous concentrer sur les bases. Il s’agit de poser des bases solides sur lesquelles vous pouvez développer vos performances. Une fois bien établies, elles vous permettent de vous concentrer sur les aspects de votre préparation qui vous donneront les atouts nécessaires pour relever le défi de votre choix.

Un équilibre nécessaire pour des bases solides

Lorsque votre charge d’entraînement est à la fois optimale et équilibrée, cela signifie que vous êtes suffisamment actif pour maintenir et améliorer graduellement votre condition physique, et que vos activités sont suffisamment diversifiées pour fournir une base solide en vue d’améliorations futures. Ainsi, lors de vos activités, vous consacrez suffisamment de temps à des efforts aérobies de haute et de basse intensité ainsi qu’à des efforts énergétiques vous permettant d’améliorer vos capacités de performance en termes d’explosivité.

Objectif gagnant

Chaque athlète sait que la préparation est la clé du succès. Pour réussir, vous devez identifier et anticiper les exigences spécifiques du défi auquel vous faites face. Grâce à une base équilibrée, vous pouvez commencer à orienter la composition de votre charge d’entraînement vers un profil de performance qui correspond à votre ambition ou aux étapes de votre programme périodique.

Savoir que votre entraînement est bien ciblé en mettant l’accent sur la charge vous permet de vous assurer que vous êtes sur la bonne voie. Lorsqu’elles sont comprises et utilisées correctement, ces données peuvent être transformées en feuille de route personnelle pour atteindre vos objectifs ainsi qu’un haut niveau de performance dans une grande variété d’activités. Vous pouvez facilement voir si vos entraînements sont insuffisantes dans un ou plusieurs domaines. Une fois que vous avez établi une base solide, vous êtes en mesure d’atteindre les sommets en vous assurant que vos entraînements répondent aux exigences réelles du terrain et ainsi relever le défi que vous vous êtes fixé.

Charge d'entraînement : Training Effect, étiquette de l'avantage principale

Un écran indiquant le statut d'entraînement. Sur les produits compatibles les plus récents, vous pouvez avoir une idée de la façon dont votre parcours à vélo ou votre course affecte votre objectif de charge d’entraînement dès que vous enregistrez votre activité. Une nouvelle étiquette de couleur ajoutée à l’écran récapitulatif des effets de l’entraînement décrit l’avantage principal de l’action que vous venez d’effectuer et les domaines dans lesquels votre action contribue.

Notez que ces étiquettes répondent à un code couleur (violet, orange et bleu clair) qui correspond aux barres anaérobie, aérobie élevée et aérobie faible utilisées pour l’objectif de charge d’entraînement. Lorsqu’une activité enregistrée n’a pas d’impact significatif dans l’une des catégories d’intensité ou qu’elle ne peut être identifiée, l’arrière-plan de l’étiquette est simplement gris et aucun texte descriptif n’est affiché.

Fonction de suggestion d'entraînement quotidien

Un trajet de mille kilomètres commence par un simple pas, et pour atteindre vos objectifs sportifs et de performances, ce que vous faites maintenant compte. La fonction de suggestion d’entraînement quotidien disponible sur certaines montres GPS et compteurs de vélo Garmin combine les toutes dernières sciences du sport avec des données d’entraînement, d’activité et de style de vie afin de répondre à cette question importante : « Qu’est-ce que je devrais faire aujourd’hui ? »

L’objectif global de ces entraînements suggérés est de vous aider à améliorer votre condition physique (VO2 Max.), ce qui se traduit en capacité de performance aérobie. Si vous suivez régulièrement les entraînements suggérés, vous atteindrez une charge d’entraînement optimale avec des efforts variés idéalement équilibrés pour votre développement.

Les activités couvertes incluent les entraînements vélo et de course à pieds. Gardez à l’esprit que les entraînements vélo sont basés sur la puissance, un capteur de puissance est donc requis.

Chaque entraînement suggéré est conçu pour vous offrir un niveau d’entrainement approprié tout en améliorant un aspect particulier de vos performances. Votre charge d’entraînement actuelle, votre objectif de charge, votre temps de récupération, vos données de sommeil et le profil des entraînements récemment effectués entrent tous en compte dans les suggestions d’entraînement.

Certains jours, l’entraînement suggéré se concentrera sur l’amélioration de votre endurance de base ou de votre récupération. D’autres jours, il se concentrera sur le développement de la capacité d’aérobie maximale, votre capacité à tolérer des efforts intensifs, la réalisation et la répétition d’intervalles dynamique ou de vitesse. Des instructions en temps réel disponibles pendant l’activité vous indiquent quand augmenter l’intensité et quand la relâcher. Cela peut être particulièrement utile pour les activités de faible intensité, où il peut être facile d’en faire trop.

Comme tout bon programme d’entraînement, cohérence et variété sont essentielles à votre réussite. Ces éléments sont intégrés dans le système de suggestions d’entraînements. Réaliser ces entraînements suggérés régulièrement est une garantie de succès. Avec le temps, vous noterez que certaines semaines les entraînements sont plus légers, d’autres plus intenses et d’autres encore à un point intermédiaire. Ces schémas suivent des méthodes de périodisation de l’entraînement bien établies utilisées par des physiologistes et scientifiques spécialisés dans le sport.

Si vous suivez un programme d’entraînement dédié avec des entraînement planifiés pour vous préparer à un événement ou une discipline spécifique (provenant de Garmin Connect ou d’un autre fournisseur), les entraînements planifiés seront prioritaires sur les entraînements quotidiens suggérés. Vous pourrez toujours consulter les entraînements suggérés dans le menu des entraînements.

Seuil fonctionnel de puissance (FTP)

Le seuil fonctionnel représente le niveau de puissance maximal que vous pouvez maintenir pendant 1 heure. De votre seuil fonctionnel de puissance (FTP) dépendent vos zones de puissance personnalisées ainsi que la plupart de vos programmes d’entraînement basés sur la puissance.

Votre Edge 1030 peut détecter votre seuil fonctionnel lors d’un entraînement guidé ou automatiquement pendant un parcours à vélo normal. Dans les deux cas, l’appareil recueille des données de fréquence cardiaque sur différents niveaux de puissance et estime ensuite votre seuil en matière de puissance générée. L’estimation de votre FTP gagne en précision à mesure que l’appareil enregistre des informations sur votre condition physique générale. Votre Edge 1030 affiche également votre FTP en watts/kg selon votre poids sur un graphique coloré. Ainsi, vous pouvez rapidement comparer votre rapport puissance-poids avec celui d’autres cyclistes de tailles différentes.

Edge 1030 peut calculer votre FTP des deux façons suivantes :

Test guidé :

  • Équipé d’un cardio-fréquencemètre et d’un capteur de puissance, vous effectuez un échauffement suivi d’exercices dont la difficulté augmente progressivement (toutes les 3 à 4 minutes), sur une période de 15 à 20 minutes.
  • L’Edge calcule ensuite votre FTP en fonction de l’évolution de votre fréquence cardiaque au fil du test.
  • Vous pouvez accepter ou refuser cette valeur. Si vous l’acceptez, vos zones de puissance seront automatiquement recalculées selon cette nouvelle valeur.
  • Nous vous recommandons d’effectuer ce test sur une route en pente régulière ou sur un Home trainer.

Écran d'un Edge affichant la détection automatique du FTP. Détection automatique du FTP :

  • Si vous avez établi un record personnel de puissance moyen sur 20 minutes et si 95 % de cette valeur excède l’estimation actuelle de votre FTP, nous vous inviterons à accepter une nouvelle valeur de FTP.
  • Une fois de plus, vous avez la possibilité de l’accepter ou de la refuser.

Training Effect

Le fonctionnement du corps humain est tel que le type d’entraînement pour lequel vous optez détermine le type de résultats auxquels vous pouvez vous attendre et le type de performances pour lesquelles vous vous préparez.

La fonction Training Effect vous permet d’avoir un aperçu des effets de chaque session d’entraînement sur votre condition physique. Le Training Effect est souvent utilisé pour coordonner et équilibrer vos entraînements de façon à maintenir ou améliorer votre condition physique. Edge 1030 affiche deux types de mesure Training Effect :

Training Effect aérobie

Cette fonction mesure l’impact aérobie d’un exercice, qui correspond en général à l’amélioration de condition physique visée.

Entraînement aérobie :

  • Développement de la production d’énergie aérobie
  • Utilisation de la graisse pour produire de l’énergie
  • Endurance et résistance
  • Capacité prolongée en matière de performances

Training Effect anaérobie

Pour notre corps, la méthode la plus efficace pour transformer le « carburant » en énergie requiert de l’oxygène. Toutefois, il arrive que la demande en énergie excède la disponibilité immédiate en oxygène. Heureusement, notre corps dispose d’une solution de secours. Le processus anaérobie de création d’énergie n’est pas aussi efficace que le processus aérobie, mais il vous permet quand même de produire un effort et de poursuivre votre activité. Le problème est que ce processus ne peut pas être utilisé sur le long terme.

Entraînement anaérobie :

  • Développement de la production d’énergie anaérobie
  • Amélioration des capacités de sprint
  • Résistance à la fatigue
  • Capacité optimale en matière de performances

Les Training Effect aérobie et anaérobie sont tous deux reportés sur une échelle de 0 à 5 qui tient compte de votre condition physique et vos habitudes d’entraînement.

0 – Aucun, 1 – Mineur, 2 – Maintien, 3 – Amélioration, 4 – Grande amélioration, 5 – Trop élevé.

Condition de performances

Graphique affichant l'évolution de la condition de performances sur un parcours vélo

Écran d'un Edge affichant la VO2 max Si vous souhaitez une évaluation en temps réel de votre capacité en matière de performances, consultez votre condition de performances. Pendant les 6 à 20 premières minutes de votre parcours, cette métrique analyse votre puissance, votre fréquence cardiaque et la variabilité de votre fréquence cardiaque. Le chiffre obtenu correspond à une évaluation en temps réel de l’écart par rapport à votre VO2 max. de référence. Chaque point de l’échelle représente à peu près 1 % de votre VO2 max. Plus le chiffre est élevé, plus vos performances devraient être élevées. Notez que vos résultats risquent de varier pendant les premiers parcours avec un nouvel appareil, car celui-ci doit d’abord évaluer votre condition physique. Une fois votre condition physique établie, votre condition de performances deviendra un indicateur fiable de vos capacités au jour le jour.

Outre l’alarme émise pendant la première partie de votre parcours, vous pouvez ajouter un champ de données contenant la condition de performances sur vos écrans d’entraînement, afin de suivre son évolution en temps réel. Sa valeur peut varier légèrement en cas de montée ou de vent fort. Elle diminuera peu à peu lors d’un long parcours intensif, quand vous commencez à ressentir de la fatigue. Vous pouvez garder un œil sur cette valeur pour savoir si vos capacités déclinent ou non à mesure que vous avancez. En effet, elle vous indique si votre corps fournit plus d’efforts afin de maintenir votre niveau de puissance actuel. En pratique, l’indication de la condition de performances vous permet de savoir quand il est temps de vous arrêter.

Test d'effort d'après la variabilité de la fréquence cardiaque

Souhaitez-vous savoir si votre corps est prêt pour un parcours intensif à vélo ou si vous devriez opter pour un entraînement plus léger ? Si tel est le cas, consultez votre score d’effort. Lorsque votre corps est bien reposé, il tire plus de bénéfices d’un entraînement intensif. Toutefois, ce même entraînement peut être contre-productif si vous êtes fatigué ou à la limite du surentraînement. Vous pouvez calculer votre score d’effort en effectuant un test de 3 minutes durant lequel la variabilité de votre fréquence cardiaque est analysée. Le score d’effort correspond à un nombre compris entre 0 et 100, où la valeur la plus faible indique le niveau d’effort le moins élevé. Cette mesure vous aide à évaluer le niveau d’activité que votre corps est prêt à supporter. Vous pouvez obtenir des résultats plus précis en effectuant ce test tous les jours à la même heure et dans les mêmes conditions (si possible avant, et non après, votre entraînement). Cette métrique vous offre aussi un aperçu des variations jour après jour et semaine après semaine.

Vous devez vous tenir debout pour effectuer le test de variabilité de la fréquence cardiaque, car ainsi le test peut évaluer plus précisément les niveaux d’efforts bas et moyens. Si vous vous couchez, la fonction risque de ne pas détecter un niveau d’effort moyen alors que si vous êtes debout, votre position impose un effort léger à votre système cardiovasculaire. Cet effort entraîne une baisse significative de la variabilité de la fréquence cardiaque en cas d’effort modéré, comparé à un niveau d’effort très bas.

ClimbPro

Un écran affichant ClimbPro. La fonction ClimbPro est conçue pour aider les cyclistes à gérer leurs efforts pendant une course de deux façons :

  • Elle indique les montées à venir sur le parcours, leur distance, ainsi que leur longueur et leur pente. Ces informations sont accessibles dans l’aperçu du parcours et sont également disponibles pendant une activité sur une page dédiée.
  • Une page ClimbPro dédiée apparaît automatiquement lorsque le cycliste approche de chaque montée. Cette page lui montre sa position sur la montée, ainsi que la distance, l’ascension et la pente moyenne restante pour cette montée en particulier. Les informations se mettent à jour en permanence, au fur et à mesure que le cycliste progresse vers le sommet.

Comment les montées sont-elles classées ?

La fonction est conçue pour aider les cyclistes dans les ascensions les plus importantes en ne détectant pas toutes les montées d’un parcours. Actuellement, les montées prises en compte sont celles qui remplissent les critères suivants :

  • Le produit de la distance d’ascension (en mètres) et de la pente moyenne (%) doit être supérieur à 3 500.
  • Une montée doit avoir une longueur d’au moins 500 mètres.
  • La pente moyenne doit être d’au moins 3 %.

Nous prévoyons de continuer à adapter cet algorithme en fonction des nouveaux commentaires reçus de la part des cyclistes du monde entier.

Que signifient les couleurs ?

Un écran affichant des couleurs.

Les couleurs indiquent la pente de la montée :

  • Dans la liste des aperçus de montée, les couleurs indiquent la pente moyenne globale de chaque montée.
  • Sur la page de chaque montée, les couleurs indiquent la pente moyenne de la section en surbrillance.

Quels sont les prérequis pour utiliser ClimbPro ?

  • Les cyclistes doivent suivre un parcours incluant des données d’altitude. Ce parcours peut provenir de Garmin Connect ou de plates-formes tierces et doit idéalement être au format .fit.

Dynamiques de VTT

Certains compteurs de vélo Garmin sont fournis avec des métriques spécifiques aux VTT pour vous aider à évaluer vos performances de course et à prouver vos exploits. Que vous maîtrisiez le flow comme un pro, que vous dévaliez les pistes noires sans peine ou quel que soit votre niveau, ces indicateurs clés enregistrent divers aspects de votre activité et certains fournissent des données mesurables pour vous montrer vos progrès.

Difficulté (Grit)

La difficulté (Grit) mesure le niveau d’exigence d’un sentier de VTT. Elle prend en compte des facteurs tels que la pente et l’angle des virages tout au long de la piste. Le score de difficulté d’une piste donnée est en général plutôt cohérent d’un cycliste à un autre. Cette métrique vous permet de comparer la difficulté des différents sentiers sur lesquels vous pédalez.

Votre appareil Garmin calcule la difficulté pendant toute la durée de votre activité. Ensuite, lorsque vous synchronisez votre appareil avec Garmin Connect, vous obtenez un tableau contenant vos scores de difficulté tout au long de l’activité ainsi qu’un score global dans Garmin Connect. Vous pouvez aussi voir le score de difficulté à côté de la piste sur la carte de votre activité. Plus le sentier est difficile, plus le score devrait être élevé.

Un écran affichant la difficulté

Constance (Flow)

Un écran affichant la constance

La constance (Flow) mesure la manière dont un cycliste parvient à maintenir sa vitesse pendant une ou plusieurs sections du parcours. Elle prend en compte des facteurs tels que la constance de la vitesse tout au long de l’activité, la fluidité dans les virages, etc. Votre appareil Garmin calcule la constance pendant toute la durée de votre activité. Une fois l’activité terminée, lorsque vous synchronisez votre appareil, vous recevez un tableau contenant vos scores de constance tout au long de l’activité et le score global de constance moyenne pour l’activité dans Garmin Connect.

Plus les scores de constance sont bas, plus votre conduite était régulière dans l’ensemble. Plus les scores de constance sont élevés, plus votre vitesse a fluctué sur le parcours ou le nombre d’arrêts était élevé. La constance est une métrique utile pour l’analyse de vos performances de cyclisme sur une piste. Par exemple, vous pouvez comparer vos scores de constance entre deux parcours sur la même piste pour identifier les zones d’amélioration possible ou découvrir si vos performances étaient régulières.

Un écran affichant la constance

Sauts

Un écran affichant les sauts

Les appareils intégrant des métriques de VTT peuvent détecter automatiquement les sauts sur vos parcours. Ils calculent aussi la vitesse, la distance et le temps passé en l’air pour chaque saut et génèrent ensuite un score global pour chaque saut, sur la base de ces métriques.

Lorsque vous affichez l’activité enregistrée dans Garmin Connect, vous voyez un graphique de vos données de saut. De plus, la position de chaque saut est indiquée le long de la piste sur la carte de votre activité. Cela vous permet d’évaluer vos sauts et de comparer les sauts que vous avez effectués sur une piste au fil du temps.

Un écran affichant la carte

A screen displaying Jumps

Cycling Dynamics (analyse du pédalage)

Écran d'un Edge 1000 affichant les Cycling Dynamics (analyse du pédalage) Que vous aimiez la compétition, l’aventure ou tout simplement pédaler pour le plaisir, Garmin peut vous aider à recueillir des données qui vous permettent d’évaluer vos efforts et d’améliorer votre forme physique. Certains appareils, comme le capteur de puissance intégré aux pédales, vous fournissent l’analyse du pédalage (Cycling Dynamics). Ces dynamiques consistent en une série de métriques avancées qui vous offrent un aperçu complet de vos capacités à pédaler et de l’évolution de vos performances en fonction de variables telles que la position, la configuration du vélo, la durée du parcours, etc. Grâce aux Cycling Dynamics, les cyclistes, les coaches et même les physiothérapeute peuvent analyser les données personnelles afin de prendre les dispositions adéquates.

Position assise et en danseuse

Image représentant les positions assise et en danseuse sur un vélo Vous avez probablement une position préférée lorsque vous grimpez ou que vous sprintez. Le capteur de puissance détecte et enregistre votre position (assis ou en danseuse) pendant un parcours en comparant les forces appliquées sur les pédales. Votre compteur de vélo Edge compatible affiche ensuite votre position actuelle, un résumé du nombre de période dans chaque position et du temps passé dans chacune d’elles, ainsi que des données de puissance, le tout, en temps réel.

Une fois votre parcours terminé, vous pouvez télécharger vos données sur l’application Garmin Connect™. Vous pouvez consulter chaque position ainsi que les données de cadence et de vitesse associées et comparer le temps passé assis et en danseuse. Vous pouvez même découvrir comment chacune des positions influe sur la puissance générée et analyser vos montées ainsi que vos sprints. Ces données détaillées vous offrent un bon aperçu de votre parcours à vélo et peuvent vous aider à déterminer l’efficacité de chaque position ainsi qu’à identifier vos tendances à changer de position à certains moments du parcours.

Phase de puissance (PP)

Graphique illustrant une phase de puissance lors d'un coup de pédale La phase de puissance indique la manière dont vous générez de la puissance à chaque coup de pédale. Le capteur de puissance détecte le moment où votre jambe crée un “couple positif” lors du coup de pédale ainsi que le moment où il est le plus fort. Il capte aussi les angles auxquels ces forces apparaissent et disparaissent ainsi que l’endroit où la puissance se concentre. Si vous utilisez un capteur de puissance à double pédales (un capteur dans chaque pédale), vous pouvez obtenir une analyse encore plus détaillée et savoir s’il existe des différences entre vos deux jambes.

La phase de puissance est mesurée en fonction des degrés et de la longueur d’arc : le degré 0 se situe au niveau du 12 sur une horloge et le degré 180 à la position du 6. La longueur de la phase de puissance se mesure en soustrayant l’angle de départ à celui d’arrivée. Par exemple, une phase de puissance qui commence à 5 degrés et se termine à 220 degrés donne une longueur d’arc de 215 degrés. Avec un capteur double pédale, vous pouvez obtenir ces données pour vos deux jambes. Vous pouvez ensuite déterminer les points où vous générez le plus de puissance à l’aide de la métrique “Pic de phase de puissance” (PPP). Par défaut, le pic de phase de puissance représente 50 % de la puissance générée, mais il peut être ajusté à la hausse comme à la baisse en fonction de vos préférences.

Vous pouvez consulter un graphique des métriques de phase de puissance sur les compteurs Edge et sur Garmin Connect. Ces données vous permettent de mieux visualiser vos coups de pédale.

Décalage par rapport au centre de la plate-forme (DCP)

Image affichant le décalage par rapport au centre de la plate-forme sur une pédale Vector Le décalage par rapport au centre de la plate-forme (DCP) est calculé en examinant la manière dont la force est distribuée sur la plate-forme de la pédale lors du coup de pédale. Cela signifie que vous pouvez définir et évaluer les points de répartition de la force par rapport au centre de la plate-forme de la pédale et connaître le DCP pour une période donnée. En analysant ces données, vous pouvez identifier les meilleurs réglages pour votre vélo ainsi que la position la plus adaptée pour la cale. Elles peuvent aussi vous aider à éviter les blessures et donc les périodes de rééducation.

Le DCP est mesuré en millimètres. Une valeur positive (+ 6 mm par exemple) indique une force plus élevée sur l’extérieur de la pédale tandis qu’une valeur négative (- 4 mm par exemple) indique une force plus élevée sur l’intérieur de la pédale. Vous pouvez visualiser ces données sous forme de graphique sur votre compteur Edge. La ligne rouge indique la valeur moyenne pour les 10 dernières secondes et la ligne bleue représente la moyenne pour les 30 dernières secondes.

Équilibre droite/gauche

Image indiquant la différence de puissance générée par la jambe droite et par la jambe gauche Les capteurs à double pédale ne mesurent pas uniquement la puissance générée. Elles permettent également de séparer les données de la jambe droite et de la jambe gauche afin que vous puissiez déterminer si vous générez plus de puissance d’un côté ou de l’autre. En d’autres termes, vous pouvez savoir si vous pédalez de façon symétrique.

Des études montrent qu’un cycliste qui présente un déséquilibre prononcé entre la puissance générée du côté droit et celle créée du côté gauche se fatigue plus rapidement et s’expose à un risque de blessure plus élevé. Il est donc important de détecter un tel déséquilibre afin que vous puissiez travailler votre technique. Si vous pédalez de façon symétrique, vos deux jambes génèrent le même effort et vous êtes plus efficace.

Sécurité des cyclistes

Garmin propose des outils qui améliorent votre capacité à voir et être vu pendant vos sorties à vélo. Pédalez l’esprit tranquille grâce à ces accessoires et fonctions conçus pour votre sécurité.

Fonctions GroupTrack et LiveTrack

Écran d'appareil Edge affichant les fonctions GroupTrack et LiveTrack. Les autres cyclistes de votre groupe ainsi que vos proches peuvent suivre votre parcours. En lançant la fonction LiveTrack ou GroupTrack, vous donnez à vos contacts sélectionnés la possibilité de suivre votre déplacement en temps réel et de savoir où vous vous trouvez.

Échange de messages entre cyclistes

Écran d'un Edge affichant l'échange de messages entre cyclistes. Les cyclistes équipés de l’Edge 1030 ont désormais la possibilité d’envoyer et de recevoir des messages prérédigés. Ces derniers permettent de continuer à échanger même si le contact visuel est perdu.

Détection d'incidents

Écran d'un Edge affichant la détection d'incidents. Les compteurs Edge compatibles intègrent la détection d’incidents. Lorsqu’un incident est détecté, votre position GPS est envoyée automatiquement aux proches que vous avez désignés.

Assistance

Les Edge compatibles incluent la fonction d’assistance. Celle-ci vous permet de partager manuellement votre position avec vos contacts d’urgence si vous avez besoin d’aide, en cas de problème mécanique ou de crevaison par exemple.

Radar arrière Varia™

Écran d'un Edge affichant le radar arrière Varia. Le radar arrière Varia signale aux cyclistes l’approche de véhicules derrière eux, à une distance pouvant atteindre 140 mètres, et l’affiche sur leur compteur Edge compatible ou l’afficheur avant Varia.

Feux intelligents pour vélo Varia

Écran d'un Edge affichant les feux intelligents pour vélo Varia. Voir et être vu grâce aux feux intelligents pour vélo. Couplés à un compteur Edge compatible, les feux s’ajustent automatiquement à la lumière ambiante et à votre vitesse.

Alertes virages serrés

Écran d'un Edge affichant une alerte virage serré. Sur un vélo, les surprises ne sont pas toujours les bienvenues. Anticipez les éléments de votre parcours grâce aux alertes virages serrés qui s’affichent sur votre compteur au cours de vos sorties.

Appel à la communauté

L’implication de la communauté cycliste a grandement contribué au développement de nouvelles fonctions Garmin innovantes, comme le générateur d’itinéraires populaires Trendline. Nous nous efforceons de nous améliorer et vous pouvez nous aider ! Plus vous classez de façon détaillée vos itinéraires et parcours dans Garmin Connect, plus le générateur est utile pour tous les types d’activités. Différenciez bien vos sorties VTT de vos sorties sur route et toute la communauté Garmin Connect en bénéficie.